Volontariat Européen

Volontariat en Europe

Le CES

Le corps européen de solidarité est une nouvelle initiative de l’Union européenne qui vise à donner aux jeunes la possibilité de se porter volontaires ou de travailler dans le cadre de projets destinés à aider des communautés et des personnes dans toute l’Europe.

A savoir : depuis octobre 2018, les activités de volontariat (communément appelées “Service volontaire européen” ou volontariat Erasmus+) ne sont plus gérées par le programme Erasmus+. Elles sont transférées dans le cadre du programme européen appelé Corps Européen de Solidarité…

Le volontariat

  • Il permet de vivre une expérience interculturelle en participant aux activités d’une structure d’accueil à but non lucratif à l’étranger (associations, collectivités…).
  • L’occasion de découvrir un autre pays, une autre culture et d’acquérir de nouvelles compétences en se mettant au service d’un projet d’intérêt général.
  • Il ne s’agit pas d’un emploi, et il n’y a pas de rémunération.
  • La quasi-totalité des frais est prise en charge (transport international, logement, nourriture, argent de poche).

A savoir : les personnes en CES bénéficient d’un tutorat et d’un soutien linguistique. Au retour, on peut valoriser son expérience grâce au Youthpass (basé sur 8 compétences-clés).

Pour qui ?

  • Pour les 18-30 ans
  • Citoyens ou résidents d’un État membre de l’UE ou d’un pays partenaire suivant : ancienne République yougoslave de Macédoine ou Turquie, Liechtenstein, Islande ou Norvège, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Monténégro ou Serbie, Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie ou Ukraine, Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie ou Tunisie, Fédération de Russie.

Vous pouvez participer au corps européen de solidarité si vous respectez ces critères, mais sachez que certains projets prévoient des restrictions supplémentaires en matière d’âge, de résidence légale ou de nationalité, en fonction du type de projet et de son mode de financement.

A savoir : aucun niveau de langue, de diplôme ou de formation n’est requis pour participer.

La durée

  • 2 à 12 mois, en général 6 à 12 mois.
  • Conditions spécifiques pour les jeunes ayant moins d’opportunités.

Les destinations

  • On part principalement dans les pays du programme Erasmus+ : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède et Turquie.
  • Quelques projets se déroulent dans les pays partenaires voisins ou du reste du monde.

Des domaines d’activité variés

  • Des missions sont proposées dans les domaines de l’inclusion, l’accueil et l’intégration des réfugiés et des migrants, la citoyenneté et la participation démocratique, la prévention des catastrophes et la reconstruction, l’environnement et la protection de la nature, la santé et le bien-être, l’éducation et la formation, l’emploi et l’entreprenariat, la créativité, la culture et le sport.

Découvrir les offres de CES

Sur le Portail européen de la jeunesse, s’inscrire pour rejoindre le CES, accéder aux offres (en anglais uniquement) et postuler directement en ligne : https://europa.eu/youth/solidarity_fr

Se faire accompagner par un organisme de soutien

 Son rôle :
  • Compléter votre information sur le CES
  • vous accompagner dans la recherche d’un projet, les candidatures

A savoir : Avant de prendre RDV …

  • N’hésitez pas à faire une première sélection des missions qui vous intéressent.
  • Pour les plus autonomes, vous pouvez aussi envoyer seuls vos candidatures…
  • Il faut prévoir en général 6 mois minimum avant de voir votre projet aboutir.

Les formalités

  • Vous devez être enregistré sur le portail du Corps européen de solidarité (PASS) pour participer à des projets de volontariat et/ou initier votre propre un projet de solidarité.
  • Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement des organisations de soutien pour des projets de volontariat et de coach pour les projets de solidarité.

A savoir : Vous ne pouvez pas déposer une demande de subvention à titre individuel, même si vous avez trouvé votre projet tout seul.

Les organismes de soutien bretons

Prenez contact avec le plus proche de chez vous, ils ont tous le même rôle. Renseignez-vous sur les réunions d’information collective qu’ils peuvent organiser.

Côtes d’Armor

  • Fédération départementale des MJC : 18, rue Abbé-Vallée – 22000 Saint-Brieuc – Contact : Juliette Gougeon-Morin – 02 96 62 08 70 – fdmjc.22@wanadoo.fr
  • Intercultura – CRI, 3 rue de Dinard – 22100 Dinan – 02 96 39 50 66 – Accueil des personnes le mercredi – intercultura@intercultura22.fr
  • Ligue de l’enseignement – Fédération des Côtes d’Armor : 89, bd Edouard-Prigent – BP 528 – 22005 Saint-Brieuc Cedex 1 – Contacts : Morgane Creismeas – 02 96 94 16 08 – europe.laligue22@laligue22.orgwww.laligue22.org

Finistère

Ille-et-Vilaine

Morbihan

Vous pouvez également vous adresser au correspondant régional du programme Erasmus+ Jeunesse :

Le volet emploi du CES

  • Une fois inscrit(e) pour le volet «Activités professionnelles» du corps européen de solidarité, vous devez tenir votre profil à jour, vous assurer que vous avez téléchargé votre CV et rechercher activement des offres intéressantes.
  • Vous pouvez également rechercher des offres d’emploi sur le portail EURES : cliquez sur l’onglet «Trouver un emploi» dans la section «Demandeurs d’emploi». Sélectionnez «Travail social» dans la catégorie «Contexte de solidarité», utilisez les filtres disponibles et effectuez vos recherches.
  • Une fois que vous avez trouvé une ou plusieurs offres intéressantes, vous pouvez contacter l’un des deux consortiums européens chargés de faciliter les placements dans toute l’Union européenne, afin d’examiner comment convertir cette offre en une activité du corps de solidarité. Vous pouvez manifester votre intérêt pour le poste concerné, mettre en avant vos compétences et indiquer que vous êtes disposé(e) à aller à l’étranger pour occuper le poste.

Remarque: les consortiums sont uniquement destinés à aider les candidats qui recherchent un emploi dans un autre pays de l’UE («placement transfrontière»).

  • Lorsque vous les contactez, présentez-vous et faites valoir vos atouts (joignez votre CV, par exemple, et indiquez votre numéro d’inscription au corps européen de solidarité).
  • Il est également utile de leur communiquer le lien vers l’offre concernée.
  • Les consortiums chargés de vous accompagner pendant toute la procédure et au-delà peuvent être contactés : eusolidaritycorps@pole-emploi.fr pour celui dirigé par la France (Pôle emploi). Voir aussi la foire aux questions du CES.

Volontariat franco-allemand

Quelles que soient vos connaissances en Allemand, il permet de partir 1 an en vous engageant au service des autres par le biais de missions d’intérêt général en Allemagne .

Qui peut partir ?

  • Les jeunes volontaires de 18 à 25 ans.
  • Avoir ou non des connaissances en langue allemande.

Pour quoi faire ?

Vous vous engagez pendant 10 ou 12 mois :

  • En établissement scolaire,
  • Dans l’enseignement supérieur,
  • Dans le domaine social,
  • Dans le domaine écologique
  • Dans le domaine sportif
  • Dans le domaine culturel
  • dans une collectivité territoriale.

Vous bénéficiez d’une formation binationale interculturelle, civique et linguistique (21 jours de formation au total)

  • Au départ : pour vous familiariser aux aspects interculturels et à votre mission dans l’autre pays.
  • A mi-parcours : pour partager les expériences acquises.
  • En fin d’année : pour faire le point sur vos acquis linguistiques, interculturels et envisager les perspectives professionnelles (formuler un projet d’emploi ou de formation qualifiante).
  • Contact : www.volontariat.ofaj.org : Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ)

Volontariat écologique franco-allemand (VEFA)

Vous avez entre 18 et 25 ans ? L’écologie vous intéresse ? Vous voulez partir à l’étranger ?

  • Le VEFA permet de passer une année en Allemagne, afin d’acquérir des compétences en lien avec la protection de l’environnement et d’apprendre ou d’améliorer votre allemand.
  • Contact : www.ve-fa.org

Facebook
Facebook
Instagram