Renforcer son expérience

Renforcer son expérience

Volontariat international en entreprise (VIE) ou en administration (VIA)

  • Partir à l’étranger pour une mission professionnelle dans une entreprise française (VIE) ou un organisme public (VIA).
  • Avoir entre 18 et 28 ans, être français ou ressortissant de l’Espace Economique Européen (Union européenne, Norvège, Lichtenstein et Islande).
  • Missions de 6 à 24 mois, à temps plein. Pour connaître toutes les modalités, consulter les offres, vous inscrire et déposer votre CV, un seul site : www.civiweb.com

VIE

  • Missions au sein d’entreprises françaises implantées ou cherchant à se développer à l’étranger.
  • Postulez aux offres diffusées sur le site ou trouvez vous-même votre mission, en démarchant les entreprises.
  • Argumentaire sur www.civiweb.com pour présenter aux entreprises les avantages financiers et démarches pour mettre en place un VIE.

VIA

  • Missions au sein d’ambassades et consulats de France (services culturels, scientifiques), alliances françaises, centres culturels, laboratoires, universités, bureaux Business France, services économiques.
  • Sauf exception (volontariat dans des organismes parapublics), il n’y a pas de candidature spontanée. Postulez aux offres proposées sur le site. Il faut savoir que les propositions sont peu nombreuses.

Statut et financement

  • Statut public : le volontaire international est placé sous la tutelle de l’Ambassade de France.
  • Le volontaire perçoit une indemnité mensuelle, couverture sociale incluse, sans distinction de niveau d’études. Cette indemnité varie de 1400 € à 4100 € nets par mois selon le pays d’affectation.
  • Les entreprises doivent déposer une demande d’agrément auprès de Business France, qui les accompagne dans leurs démarches et assure la gestion administrative et juridique du V.I.E. Le statut public du V.I.E exonère les entreprises de toutes charges sociales en France.
  • La Région aide les entreprises bretonnes souhaitant développer leurs activités à l’étranger à recruter un V.I.E. en finançant 30 % des indemnités versées par l’employeur (hors frais de gestion Business France) et ce, jusqu’à 18 mois de mission.
  • Son attribution n’est pas automatique. Il existe une formule de V.I.E à temps partagé par plusieurs PME, affecté dans une zone couvrant jusqu’à 8 pays.

Où s’adresser ?

Pour les candidats

Il n’existe pas d’organisme d’accompagnement pour la recherche d’un VIE ou VIA.
Un seul outil : www.civiweb.com

Pour les entreprises

  • Business France – Délégation régionale Bretagne : Xavier GUERARD, xavier.guerard@businessfrance.fr
    Le délégué régionale répond essentiellement aux entreprises intéressées par le VIE. Elle ne reçoit pas le public.
  • Conseil Régional de Bretagne (contact entreprises), Service des projets d’entreprises, 283 avenue Patton, CS 21101, 35 711 Rennes cedex 7 – 02 99 12 12 56 – projets.entreprises@region-bretagne.fr – www.bretagne.bzh

Erasmus jeune entrepreneur

EYE, c’est le programme européen d’échanges pour « jeunes » entrepreneurs. Il est encore peu connu, découverte en vidéo avec le témoignage d’un breton.

  • 5 bonnes raisons de faire ce programme
  • Pour les personnes ayant créé leur entreprise il y a moins de trois ans ou ayant un projet de création (pas de limite d’âge, « jeune » faisant référence à l’âge de l’entreprise – tous les secteurs sont concernés), qui souhaitent consolider leur projet en bénéficiant du soutien d’un chef d’entreprise expérimenté et qui veulent donner à leur entreprise une dimension internationale.

Les possibilités

  • Trouver un entrepreneur hôte dans un pays d’Europe
  • Aller faire un séjour de quelques mois (entre 1 et 6) dans son entreprise
  • Bénéficier d’une bourse européenne pour financer son séjour : de 600€ à 1000€ selon le pays d’accueil.
  • S’inscrire sur la plateforme du programme EYE : www.erasmus-entrepreneurs.eu
  • Organiser son échange via Internet.
  • Contact :  LMT, référent pour l’Ouest qui vous aidera à identifier une entreprise dans le pays de votre choix.  Laval Mayenne Technopole (LMT) 6, rue Léonard de Vinci – BP 0119 – 53001 Laval cedex Nicolas Chomel, 02 43 49 75 24, nicolas.chomel@laval-technopole.fr www.laval-technopole.fr
Facebook
Facebook
Instagram